Mise à jour mai 2020 : nouvel article en ligne

Sauvegarde des Archives Industrielles du Couchant de Mons




À partir du 2 juin 2020 et sous réserve de nouvelles directives de la part du Conseil national de Sécurité, le saicom rouvrira partiellement sa salle de lecture : aux étudiants, doctorants et professionnels devant consulter des archives dans le cadre de leurs travaux académiques ou de leur obligations professionnelles, uniquement sur RDV (saicom@skynet.be), max. 2 jours non consécutifs par semaine, moyennant le port d’un masque et le respect de la distanciation physique.

Toutes les mesures de précaution seront évidemment prises pour veiller à préserver la santé des lecteurs et du personnel.

La réouverture à un plus large public sera conditionnée à l’évolution de la situation sanitaire.

L'équipe du SAICOM.



Le SAICOM a pour but la sauvegarde et la mise en valeur des archives industrielles du Hainaut.


Fondé en 1987, le SAICOM a d'abord limité son action à la préservation des archives des charbonnages de cette région. L'a.s.b.l. s'intéresse aujourd'hui également à la sauvegarde de tout type d'archives industrielles.

Depuis plusieurs années maintenant, les différentes institutions présentes sur le site du Bois-du-Luc travaillent à un rapprochement. En effet, bien que chacune ait des missions propres, leur objet est semblable et des activités viennent à se recouper, voire à faire double emploi. Parallèlement à la réorganisation muséale occupant le Musée de la Mine Robert Pourbaix (MMRP) et Bois-du-Luc, Musée de la Mine et du Développement Durable (BDL MMDD), une rationalisation de la gestion des archives minières présentes sur le site est à l’étude depuis quelque temps. Le SAICOM sera dès lors en charge de l’ensemble des archives présentes sur le site du Bois-du-Luc.

L'étude des archives du SAICOM constitue une clé idéale pour la compréhension de l'histoire économique et sociale d'une région qui s'est construite presqu'exclusivement autour de l'industrie houillère.


Que de fois j'ai savouré cette image du passé, à l'heure où l'aube éclairait de ses premières clartés l'éparpillement des fosses, des corons, des bourgs et des bois, sur les vals et les plaines des contrées de charbon ! Marius Renard